LE VOTE NOIR

 

Selon la loi du 21 février 2014 adopté par F. Hollande sur la reconnaissance du vote blanc aux élection (article L.65 du code électoral) :

« Les bulletins blancs sont décomptés séparément et annexés au procès-verbal. Ils n’entrent pas en compte pour la détermination des suffrages exprimés, mais il en est fait spécialement mention dans les résultats des scrutins. Une enveloppe ne contenant aucun bulletin est assimilée à un bulletin blanc. »


Voici la seule reconnaissance accordée au vote blanc.  Le vote noir à été crée en tant que vote alternatif populaire dans le but d’une véritable reconnaissance du vote blanc.

Le vote blanc doit être pris en considération pour les personnes en désaccord avec les candidats qui leur sont présentés afin de pouvoir exercer leur droit démocratique légitime prévu à l’article 4 de notre Constitution  de la Vème République de 1958. Car la souveraineté appartient au peuple, mais si une partie, même infime, n’est pas prise en compte, alors l’Etat refuse le droit à la souveraineté à ce pourcentage du peuple.


 

Le Vote Noir,  c’est quoi ?

1. Le vote noir est un vote contestataire opposé au vote blanc.

2. Le vote noir est apolitique, ne représente aucun parti, ni aucun candidat.

3. Le vote noir n’est l’initiative de personne, il est l’initiative d’une nation. Personne ne peut prétendre en être le créateur.

 


Le vote noir a pour but de créer un mouvement de revendication dans les urnes. 

Puisque le vote blanc n’a aucune conséquence sur les élections, alors le noir sera de pointer cette entorse constitutionnelle à travers le devoir citoyen.

Pour tous ceux qui ne souhaite pas voter à l’encontre de leurs convictions ou votent blanc ou s’abstiennent, votez NOIR !

 
Imprimer ce bulletin pour voter NOIR ! 

Bulletin

 

 

Publicités